Historique

 

Formation du CEP

En décembre 1963, Claude Meisterhans reprenait la direction sportive de la SFG de Cortaillod. Tout en maintenant, jusqu’en 1969, les activités classiques de la SFG, Claude allait favoriser le développement de l’athlétisme à Cortaillod, en créant avec Henri Hofer un groupe de jeunes athlètes, en novembre 1966. Dès cet instant, la SFG de Cortaillod volait de succès en succès et, à l’occasion de sa dernière fête romande, en 1969 à Yverdon, elle se hissait parmi les meilleures sections de Suisse romande. Lors de cette fête romande Claude battit le record neuchâtelois du décathlon avec 5805 points. En fin de saison il passera la barre fatidique des 6000 points, et en 1972 il réalisera 6143 points lors de la fête fédérale d’Aarau.

Dès 1970, et avec l’accord de son comité présidé par Bernard Pillonel, la SFG de Cortaillod n’allait plus se vouer qu’à l’athlétisme. C’est ainsi qu’en 1971 à l’hôtel du Vaisseau, le 6 mars exactement, une nouvelle société se créait à Cortaillod. Il fallait cependant trouver un nom à cette société Le nom Centre d’Education Physique de Cortaillod et environs retint l’attention du comité qui l’accepta d’autant plus que les initiales formaient le mot CEP ce qui convenait parfaitement au village de Cortaillod.

Diverses réunions de comité avaient préparé la création du CEP, non sans soucis, d’ailleurs. Mais comme une montagne accouchant d’une souris, le comité avait tort car tout se passa très bien. L’assemblée vota, à l’unanimité, la création du CEP. Dans l’instant qui suivait, la SFG demandait son admission au sein du Cep de Cortaillod, admission acceptée par le comité du CEP. Ce comité était représenté par Claude Meisterhans, Marcel Matthey et Henri Hofer.

Premier comité du Cep Cortaillod

Président Pillonel Bernard

Vice-président Matthey Marcel

Secrétaire Pasche Jean-Pierre

Caissier Bourquin Arthur

Entraîneur des athlètes Meisterhans Claude

Entraîneur de la Femina Hofer Henri

Entraîneur des pupilles Matthey Marcel

Entraîneur des pupillettes Diserens Daniel

Entraîneur de l’artistique Diserens Daniel

Chef du matériel Hofer Henri

Les premières années 1971 – 1979

Le début de saison 1971 du tout jeune CEP Cortaillod commença fort puisque qu’aux championnats romand qui se déroulèrent à Genève les Cépistes (nouveau nom entrant au Larousse) remportèrent 10 médailles d’or, 10 médailles d’argent et 10 médailles de bronze. Cette année fut aussi le couronnement de Gianna Corradini la première championne suisse du CEP qui s’imposait dans le triathlon des cadettes B. Trois semaines plus tard, Gaby Gambarini remportait le titre de championne suisse des cadette A sur 800m. Auparavant Gaby était devenue la première athlète du CEP à porter le maillot de l’équipe nationale junior.

En 1972 Gaby Gambarini encore elle remporta les championnats suisses de cross à Lucerne. Mais 1972 c’est aussi l’inauguration de la piste finlandaise du bord du lac. 4 titres nationaux en cette année olympique. La section d’athlétisme prenait de plus en plus d’importance, mais les autres sections se développaient aussi ; les anciens de la SFG créé un groupe de volleyball.

En 1973 Denis Berthoud, Olivier Pizzera et Etienne Roux deviennent champions suisses du relais 3x 1000m en Cadet A en 7’57’’3 ce qui constitue un record suisse, le 3ème dans l’histoire du CEP., après ceux G. Gambarini sur 800m et les 3x1000m Cadet B. A noter encore le record neuchâtelois de Joseph Toffolon au saut en hauteur avec 2.01m.

1974 voit arriver un jeune suisse allemand du nom de Hans Kappeler. Sprinter émérite et très apprécié il courait le 100m en 10’’5 et le 200m en 21’’5 et sautait 7,01 en longueur. Hans possédait et possède toujours de grande qualité humaine. L’esprit positif qu’il créa dans le groupe des sprinters a été très apprécié et il sut conseiller avec compétence les jeunes du CEP. Hans est aujourd’hui le directeur général de Swiss Athletics. Cette année-là le CEP voit un des siens descendre pour la première fois sous la barre des 50’’ sur 400m il s’agit d’Yvan Stegmann. Et pour la première fois aussi le CEP organisait son premier camp d’entrainement à Yverdon par une température glaciale. 10 juillet 1974 à 18h50 à Bâle. Le CEP entre dans l’histoire de l’athlétisme suisse. En effet secrètement le prof entendit parler que le SC Liestal annonce une tentative contre le plus tenace des records suisses, celui du 4x800m. D’emblée le prof sent l’exploit à la portée des gars du CEP. D’ailleurs n’avait-il pas mis une affiche sur la porte des vestiaires sur laquelle on pouvait lire :

Fürrer 1’54 Pizzera 1’56 Schaffer 1’52’’5 Total 7’36“(record 7’38’’) Stegmann 1’53’’5

Ce jour-là à la fin d’une course palpitante le speaker annonce le classement : „ erster, mit einem neuen Schweizerrekord, CEP Cortaillod, 7’37’’2 !!! Le CEP Cortaillod bat un sensationnel record national, le rêve de Claude s’est transformé en exploit d’autant plus que les 4 recordmen ont été formé dans le même club. En cette fin de saison mémorable un nouvel athlète fit son apparition. Il avait un accent à faire pâlir le syndic du quart d’heure vaudois, mais il était sacrément doué. Michel Jeanmonod puisque que c’est de lui qu’il s’agit allait en étonné plus d’un la saison suivante.

Le 2 mars 1975 le CEP organisait les championnats suisses de cross à planeyse sur un parcours fabuleux. 800 coureurs de toute la suisse furent enchantés de la qualité de l’organisation. La dernière compétition de cette année se déroula sur le stade de Colombes (proche de Paris). L’équipe du CEP se permit le luxe de battre le Racing Club de France de quelques points à la surprise générale. A noter que les Cépistes remportèrent toutes les courses du 100m au 1500m. Après les dernières compétitions la première pierre des vestiaires fut posée.

Après un camp d’entrainement à Beaune la saison 1976 pouvait commencer. Les coureurs furent les plus en verves avec plusieurs médailles et titres aux championnats suisses tant sur piste qu’en cross. On retient particulièrement la médaille de bronze de Kappeler, Jeanmonod, Toffolon et Stegmann sur le 4x200m des championnats suisses de relais élite.

Un athlète mondial en cross country tel fût le meilleur souvenir du début de saison 1977. En effet Roger Butty termina 3 ème des championnats suisses de cross junior (gagné par un certain Pierre Délèze) ce 3ème rang lui valut une sélection pour les championnats du monde de cross à Düsseldorf, une première pour un athlète du CEP. 1977 ce fût aussi le premier titre national en élite. Trois ans après le fabuleux record suisse sur 4x800m du 10 juillet 1974, une équipe formée de Denis Berthoud, Etienne Roux, Robert Schaffer et Olivier Pizzera remportèrent le titre de champion suisse de relais sur 4x800m avec à la clé une nouveau record suisse en 7’36’’5 (record qui était détenu par le … CEP).

En 1978 le Cep faisait la une des journaux dans le Grand Duché du Luxembourg où il avait été invité par la fédération luxembourgeoise d’athlétisme pour rencontrer l’équipe nationale du pays. Le CEP fût battu, mais cette rencontre donna l’occasion aux Cépistes de se confronter à des athlètes de hauts niveaux dont deux sélectionnés olympiques. Sur le plan des performances la plus belle fût celle des cadets B (Joël Jakob, Stéphane Reichen et Rolin Wavre) qui remportèrent les championnats suisses de relais du 3x1000m avec un nouveau record suisse en 8’14’’58. En fin de saison à Paris Joël Jakob battait le record suisse cadet B du 1500m en 4’10’’8.

En 1979 la progression des jeunes loups du club allait se concrétiser par la récolte de 5 titres nationaux ainsi que de nombreuses places d’honneur. Le match retour contre le Luxembourg eut lieu à Lausanne avec quelque renfort notamment Pierre Délèze. Le CEP prit sa revanche est s’imposa cette fois-ci. Le CEP organisait ses 2èmes championnats suisses, celui du marathon. Invité d’honneur par le CEP, Alain Mimoun champion olympique de la discipline en 1956 à Melbourne disputait la course des anciens qu’il remportait d’une aisance déconcertante à 58 ans.

1980 – 1989

Le 8 mars 1980 le Cep défendait sa première candidature pour les championnats du monde de cross country à Paris en compagnie d’Hansjörg Wirz, directeur technique de la fédération suisse d’athlétisme. La saison fut couronnée de 5 titres nationaux et 6 sélections en équipe suisses. Une anecdote Sympa en cette fin de saison 1980 : Le samedi du Jeune fédéral Alain Beuchat disputait un match avec l’équipe suisse junior en compagnie de Dominique Mayer et Jean-Marc Haussener. Alain était tellement persuadé que le match se déroulait le dimanche du Jeune, il fallut presque le sortir de force du lit ; ce qui vous pouvez l’imaginer, ne fut pas chose aisée !!!

Depuis mars 1980 le comité du club était branché sur la préparation des futures candidatures des championnats du monde de cross country. Mais la création d’un stade d’athlétisme au terrain de la rive le préoccupait beaucoup et à plusieurs reprise tenta de convaincre les autorités en vain.

Beuchat, Haussener et Gay furent les meilleurs éléments de cette saison 1981. Alain lançait cette saison le poids à 15.75m à Berne et pour anecdote (encore une) il voulut lancer hors concours un 7ème essai. Lors de cette tentative officieuse son boulet tomba à 16.17m une performance qui lui aurait valu une sélection pour les championnats d’Europe juniors !!!

1982 fut l’année de la malchance. Tout d’abord la candidature pour les championnats du monde de cross country fut une désillusion et lors des championnats suisses interclubs élite où Serge Toffolon se cassa la cheville et Christian Stierli se claqua et comble du tout Joël Jakob le meilleur sur 400m et 800m se blessa à une cuisse le jour avant la finale. Malgré un comportement remarquable du reste de l’équipe, le CEP ne parvint pas à s’imposer pour quelque point et manqua son ascension en ligue nationale B. Grâce aux écolières qui s’imposaient au CSI le Cep respecta la tradition de remporter au moins un titre national chaque année.

1983, les cadette du basket entrainées par François Cornu deviennent championnes cantonales et 3ème sur le plan national. Le 19 mars 1983 à Newcastle le CEP obtenait enfin l’organisation des championnats du monde de cross country après trois candidatures. Sur le plan des performances sportives on retient surtout le titre de champion suisse junior de François Gay sur 25 km et sa victoire à Morat Fribourg en catégorie juniors. A 31 ans Yvan Stegmann entrait pour la première fois en équipe nationale sur 400m haies.

La saison 1984 fut relativement calme. Le club récoltait enfin les fruits de son école de perche créée en 1982 puisque JF Zbinden devint champion suisse Cadet B et Olivier Meisterhans battait le record suisse chez les écoliers avec un saut à 2.90m. Joël Jakob descendait pour la première fois sous les 1’50’’ sur 800m (1’49’’77) record cantonal et toujours record du club aujourd’hui en 2011. Cette année-là le CEP se rendait pour la première fois en camp d’entrainement dans le sud de la France.

1985 fut une année du renouveau puisque les athlètes de la période héroïque du club commencèrent à lever le pied excepté Yvan Stegmann toujours aussi fringant. La saison débutait par l’organisation des championnats suisses de cross country. Pascal Gerber décrochait le bronze en cross court chez les dames tout comme Renate Siegenthaler chez les écolières. On signalera encore la victoire des cadettes B aux championnats suisses Interclubs et la médaille de bronze de JF Zbinden sur 300mH chez les cadets.

Ce sont bien évidemment les championnats du monde de cross qui mobilisèrent toutes les énergies en ce début de saison 1986. Tous les membres du CEP de toutes les sections étaient dans le coup du plus jeune au plus âgé. John Ngugi, kenyan inconnu, mais qui sera champion olympique en 1988 sur 5000m remporta la course des hommes. Zola Budd remporta la course chez les dames … à pieds nus. Les jeunes du CEP ramènent 4 titres nationaux et un record suisse sur 300mH chez les cadets A par JF Zbinden. La section TopGym voit le jour sur proposition de quelques dames dont des anciennes athlètes.

1987, les entraineurs du club décidèrent de créer une section jeunesse polysportive où l’accent serait mis sur la coordination et les jeux. En septembre on comptera 80 enfants entre 7 et 11 ans qui participe une fois par semaine aux activités de cette nouvelle section. En juin le CEP inaugurait sa salle de musculation. Cette saison 1987 fut particulièrement enrichissante. 5 athlètes ont été sélectionnés en équipe nationale. Les cadettes A gagnèrent de belle manière les championnats suisses de relais olympique et les dames juniores prirent une troisième place au 4x400m. JF Zbinden se qualifia pour les championnats d’Europe Juniors à Birmingham sur le 400mH où il atteindra la demi-finale, une première à ce niveau pour un athlète du CEP.

1988, Une saison exceptionnelle qui commença par l’organisation des championnats suisses des 25 km, compétition dans laquelle François Gay prit une excellente 7ème place chez les élites. Ce sont surtout les juniors qui se sont mis en exergue durant cette saison puisqu’ils remportèrent 3 titres nationaux, 4 médailles d’argent et 4 de bronze. JF Zbinden en remportant le titre de champion suisse sur 400mH junior apporte au CEP son 50ème titre en 18 saisons ! Après avoir battu le record suisse junior sur 400mH, Zbinden allait réaliser une performance encore jamais égalé au CEP de nos jours, puisqu’il prit une excellente 7 ème place aux championnats du monde junior de Sudbury au Canada. A noter qu’il remporta toutes les rencontres internationales qu’il a disputées à l’exception de ces mondiaux.

1989, représente le premier coup de pelle de la construction du stade du littoral, mais aussi le premier titre national individuel en élite pour le CEP qui est l’œuvre de JF Zbinden sur 400mH dans un temps de 50’’79 ! Aux Championnats suisses de relais les Cadettes A refont parler d’elles puisqu’elles remportent à nouveau l’or sur le relais olympique. Et pour la 1ère fois le relais hommes du 4x400m formé de Berger, David, Stegmann et Zbinden descend sous la barre mythique des 3’20’’ ce qui représente une moyenne inférieur à 50 ‘’ par coureur. A noter que lors de ces championnats suisses de relais Stegmann (4×400) et Schaffer (américaine) avaient déjà prit part au 1er championnats suisses disputés par la SFG Cortaillod en 1967 à la Chaux de fonds sur 3x1000m cadet associé à Eric Matthey.

1990 Coup de théâtre JF Zbinden quitte le CEP en l’annonçant au comité par une lettre au contenu malhonnête qui a scandalisé le comité central de la fédération suisse d’athlétisme. Il rejoint le LC Zürich. 1990 rime avec l’inauguration du stade du littoral le 5 octobre. Mais ce fut aussi l’année à BJ. En effet celui –ci remporta son premier titre national élite au saut en longueur. Une semaine après il pulvérise son record en retombant à 7.72m, BJ s’affirme définitivement comme le nouveau chef de file du CEP, suivi des lanceurs Beuchat et Moser respectivement 4ème et 5ème performance suisse de cette saison au lancer du poids ; Beuchat étant encore 3ème au disque.

1991 Le CEP organise les championnats régionaux jeunesse sur le tout nouveau stade du littoral BJ confirme son talent en devenant vice champion suisse en salle du saut en longueur. Mais surtout il remporte son deuxième titre national consécutif en plein air. Son ambition est secrètement une bonne préparation en vue de JO de Barcelone. Aux championnats suisses Interclubs à Lausanne Le CEP accède enfin à la ligue nationale B, mais il s’est fallu d’un demi-point ce qui représente à peine un centième sur 100m. A noter encore le 4ème rang de Moser au lancer du poids malgré une performance de 16.29m.

1992 Jamais deux sans trois, en effet BJ remporte en saut en longueur son 3ème titre national consécutif du jamais vu au CEP ! Pour couronner le tout il franchit pour la première fois les 15m (15.11) au triple saut … un vrai kangourou ce BJ. Couronnement enfin au lancer du poids élite pour Claude Moser lequel enlève de belle manière son premier titre de champion suisse en salle, il finira la saison avec un superbe jet à 16.87m. Sylvie Moulinier prit le 3ème rang championnats suisses du lancer du disque chez les dames. La fin de saison se conclut par l’organisation des championnats suisses féminin des juniores et cadettes. Pendant ces championnats Carole Jouan et Renate Siegenthaler remportèrent le bronze en cadettes A sur 200m pour Carole et sur 800m pour Renate. Stegmann encore lui pour sa 25ème saison en CSI réalisa 57 ‘’66 à 40 ans Bravo.

1993 Le CEP devient orphelin puisque lors de l’assemblée générale JJ Schoeni annonce sa démission de la présidence après plus de 10 ans passé au comité dont 7 à la présidence. JJ Schoeni avait déjà annoncé son départ il y a un an pour se donner le temps de trouver un successeur malheureusement en vain. Les dames juniors rapportent un 57ème titre national au relais olympique formé de Renate Siegenthaler, Céline Schoeni, Carole Jouan et Caroline Reymond. Aux championnats suisses juniors hommes organisés par le CEP les frères Degl’Innocenti rapporte à eux deux 3 médailles dans les lancers.

1994 C’est l’explosion chez les sprinters ! Patrick Bachmann réalise un 100m d’anthologie à Champel en 10’’41 et Carole Jouan devient la première dame du CEP à franchir les 12’’ sur 100m en 11’’91. Bacchus avec son temps canon réussi du même coup la limite qualificative pour les championnats d’Europe élite, cependant la fédération ne le retiendra pas pour une bête question administrative vu qu’il n’avait pas annoncé sa compétition, mais aussi parce que trois autres sprinters avaient fait la limite et il y de la place que pour trois athlètes par discipline et par délégation. Beuchat se pare de bronze au lancer du poids des championnats suisse élite tout comme l’avait fait Claude Moser en salle, lequel a reçu sa médaille par Werner Günthör. BJ empocha également le bronze au saut en longueur mais en changeant de pied d’appel suite à une opération récente au genou de sa jambe d’appel habituelle. Clin d’œil encore et toujours à Yvan Stegmann qui courra le 110mH au CSI en 16’’44 à …. 42 ans.

Faible moisson pour le CEP en 1995, tout d’abord l’équipe hommes est reléguée en 1ère ligue. Mais heureusement que les lanceurs sont là puisque sur 5 médailles aux championnats suisses, ils en empochent 4 dont un titre pour Marc Degl’Innocenti au lancer du poids Cadet A. Aux championnats suisses de relais seule l’équipe du relais à l’américaine formée de Cédric Simonet, Sébastien David et Claude Billod se qualifia pour la finale avec un 8ème rang. Titre également pour Geneviève Swedor en longueur Cadette A. Il faut aussi retenir deux records neuchâtelois qui sont l’œuvre de :

  • Sylvie Moulinier au lancer du marteau Dames 42.30m
  • Claude-Alain Soguel au marathon dans l’excellent temps de 2h22’48’’

Les lanceurs et les sauteurs règnent sur la saison 1996 En effet, le seul titre de champion suisse est conquit par Yves Degl’Innocenti au lancer du disque chez les juniors. Les médaillés d’argent sont Sylvie Moulinier au lancer du marteau dames, Nicolas Humbert Droz au marteau cadet A, Olivier Berger en longueur homme en salle et Geneviève Swedor au triple saut Cadette A. Berger prenait encore le bronze en longueur aux championnats suisses en plein air. Les sprinters du CEP faisaient tomber un record neuchâtelois vieux de 28 ans, celui du 4x100m en 42’’11, l’équipe était formée de Heinz Burri, Patrick Bachmann, Olivier Berger et Samuel Favre. Claude est nommé meilleur entraineur suisse par la fédération suisse d’athlétisme.

1997 Une première au CEP ; deux frangins gagnent le titre national au lancer du poids dans leur catégorie respective. Yves Degl’Innocenti chez les espoirs et Marc Degl’Innocenti chez les juniors. Nicolas Humbert-Droz complète les excellents résultats des lanceurs en prenant deux médailles d’argent au disque et au marteau chez les juniors. Athlète complet et fort apprécié au CEP, Yves Hulmann bat deux records cantonaux dans des disciplines bien distinctes : 4.75m au saut à la perche et 57.24m au lancer du javelot..

1998, la tradition n’est pas respectée puisqu’aucun titre de champion suisse n’est remporté par les athlètes du CEP, mais trois médailles d’argent et une de bronze. Dejana Cachot ancienne internationale d’ex-Yougoslavie empoche sa première médaille dans les championnats suisses. Il ne lui manquera que 27 cm pour l’emporter au triple saut chez les dames et ainsi conserver la tradition. Au marathon de New York Claude–Alain Soguel améliorent son propre record neuchâtelois pour le fixer à 2h19’53’’.

Les lanceurs et les sauteurs règnent à nouveau sur la saison 1999. Dejana Cachot ancienne internationale d’ex-Yougoslavie empoche son premier titre national au triple saut dames. BJ quant à lui continue sa récolte de médailles en terminant 2ème du saut en longueur des championnats suisses en salle. José Delémont et Yves Degl’Innocenti enlèvent à eux deux, quatre titres de vice champion suisses dans leur catégorie respective au lancer du poids et du disque.

Pas du bug pour le passage en l’an 2000, Dejana remporte 2 titres (salle et plein air) dans sa discipline de prédilection le triple saut. Les autres médailles nationales sont l’œuvre une fois encore des lanceurs José Delémont (2ème en salle et 3ème en plein air du poids) et Alain Zumsteg 3ème du disque junior) et de notre lanceuse Sylvie Moulinier (2ème au disque). En sprint Carine Nkoué abaisse le record neuchâtelois du 100m Dames dans l’excellent temps de 11’’66.

2001 Dejana remporte son 5ème titre de championne suisse en trois saisons, mais surtout son troisième titre consécutif du triple saut en plein air ; elle rejoint ainsi BJ. Le saut à la perche revit au CEP grâce au cadet A Florian Perret qui devient vice champion suisse.

2002, l’année de l’EXPO où le CEP organise pour la première fois les championnats suisses élites. Carine Nkoué habituellement abonnée aux 4ème places décroche enfin une superbe médaille de bronze au 100m. Le seul titre décroché cette année-là est l’œuvre de Florian Perret au triple saut cadet A, il complète sa moisson en s’emparant de la médaille d’argent du saut à la perche.

2003, Une saison qui ne retrace pas les habitudes du CEP Cortaillod, ce sera la plus faible de son histoire. Tout comme en 1998 aucun titre national n’est empoché par un athlète du CEP. Pire encore une seule et unique médaille aux championnats suisses, celle de Florian Perret au triple saut juniors.

2004 Sans contexte c’est l’année des coureurs de 400m. Lors de championnats suisses de relais David Matthey, Yannick Matthey, Yann Hafner et Frédéric Chautems effacent le record cantonal du 4x400m en 3’17’’93 qui tenait depuis 1969 soit 36 ans ! David bat le record du CEP du 400m en 47’’26 à 17 centièmes du record cantonal qui date lui de 1971 ! 18 médailles aux championnats suisses, dont 4 titres augmentent la collection du CEP.

2005 L’équipe des hommes gagne le championnat suisse interclubs de ligue nationale B et pour la première fois monte en LNA. Mais cette saison est l’année de la jeunesse, en effet les jeunes loups du CEP remportent 14 médailles aux championnats suisses dont 5 titres : L’esprit d’équipe est le point fort cette saison, les cadets B imitent les seniors en gagnant le CSI et les Dames prennent la 2ème place du CSI en 1ère ligue.

2006 Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 17 médailles aux championnats suisses, dont 8 titres ; 18 records cantonaux, 2 records suisses et 5 athlètes sélectionnés en équipe nationale. Valentine Arrieta est demi-finaliste sur 200m aux championnats du monde juniors de pékin, alors qu’elle n’a que 16 ans ! Sur le plan cantonal les gars du CEP occupent les premières places dans toutes les disciplines exceptées au marteau et dans les courses de demi-fond.

La saison 2007 a été déclarée par le Président de l’époque comme un excellent millésime. En effet le CEP a une nouvelle fois de plus mis en verve ses qualités d’organisateur puisqu’il mit sur pied les championnats suisses jeunesses. Plusieurs athlètes ont été sélectionnés en équipe nationale avec comme points culminants la deuxième place de Valentine Arrieta sur 200m et une 1ère place au 4xqoom avec l’équipe suisse, lors du Festival olympique de la jeunesse européenne à Belgrade, elle participe également aux championnats d’Europe juniors où elle prend une belle 7ème place au 4x100m. Mais aussi :

  • le titre de champion suisse de Florian Lambercier au lancer du marteau
  • la deuxième place de David Matthey sur 400m en salle qui rate le titre pour 7 centièmes.
  • Stéphanie Vaucher se pare de bronze aux championnats suisses au saut en longueur tant en salle qu’en plein air chez les dames. Auparavant dans la catégorie Espoir elle réussit un fabuleux triplé (triple, longueur, hauteur). Elle participe aussi aux Championnats d’Europe espoir au saut en longueur.
  • Tiffany Langel prend une bonne 58ème place aux championnats d’Europe de Cross
  • On retiendra aussi l’ascension en ligue nationale B de l’équipe féminine.

Au total les athlètes du CEP s’emparent de 81 médailles, de 20 records sur le plan cantonal, romand et suisse confondu. Valentine établissait deux performances étincelantes sur 100m (11’’88 et sur 200m (23’’76) Record suisse cadette A. En fin de saison un litige oppose le CEP à Swiss Athletics à propos des étrangers dans les interclubs, l’affaire se poursuivra positivement avec le soutien de nos deux juristes et athlètes Yann Hafner et Philip Kitsos.

2008, une année bien sombre pour le Cep. Le 27 mai, la tragique annonce du décès brutal de Claude nous frappe de stupeur, nous plonge dans une tristesse immense. Nous n’oublierons pas Claude et les idéaux qu’il portait. Nous n’oublierons ni son charisme, ni sa générosité. Il nous laisse un héritage fabuleux et nous promettons d’en prendre soin. Malgré cette douleur, les athlètes ont réussi des performances excellentes à commencer par Valentine Arrieta lors des championnats du monde juniors de Bydgoszcz (pol) où elle prit une 8ème place au 4x100m avec l’équipe Suisse. Sur 200m elle fût malheureusement stoppée en demi-finale. Au total la collection de médailles aux championnats suisses atteint un record depuis l’existence du CEP : 31 médailles dont 2 titres de champion suisses et 5 de champion de France. Les titres de champion de France sont remporté par Roger Catastini notre inusable vétéran. Yann Hafner, Robin Seiler, Yannick Matthey et David Matthey chacun avec ses qualités propres, font sauter un record neuchâtelois vieux de 31ans (1977) !!! celui du relais suédois. Stéphanie Vaucher participe à la coupe d’Europe avec l’équipe nationale et termine 2ème du concours du saut en longueur.

2009 Du sang neuf au sein du comité. En effet d’anciens athlètes, mais surtout des copains qui se sont connus grâce au CEP reprennent les rennes du club. Pierre Socchi est le nouveau chef technique, le comité s’en réjouit, car Pierre est un authentique passionné d’athlétisme. Grande première pour le CEP : un de ses membres devient champion du monde, il s’agit de Marc Lauenstein qui remporte haut la main son 1er titre mondial de course de montagne longue distance. Pour sa première apparition dans la catégorie junior Jonathan Puemi se qualifie pour les championnats d’Europe sur 400mH, où il prend une honorable 15ème place. Les coureurs de 400mH du CEP gagnent de magnifique luttes le titre de champion suisse par équipe en laissant derrière eux le LC Zürich grand favori. Finalement 16 médailles aux différents championnats nationaux dont 4 titres sont rapportés par les athlètes du CEP … comme quoi le CEP n’est pas mort comme aurait pu croire certains !

2010 Nos deux athlètes phare à savoir Marc Lauenstein et Jonathan Puemi refond parler la poudre. En effet Marc devient vice champion du monde de course de montagne longue distance et Jon atteint les demi finale des championnats du monde juniors sur 400mH, il devient le 20ème meilleurs juniors mondial sur sa distance de prédilection. Géraldine Bach et Tiffany Langel participe les deux aux champion d’Europe junior dans leur discipline. Géraldine termine 23ème en course de montagne et Tiffany 41ème en cross. 12 médailles dont trois titres nationaux embellissent la collection du CEP. A la fin de saison Le CEP organise les championnats suisses par équipe où nos coureurs de 400m remportent de belle manière la médaille de bronze.

EN 40 SAISONS SOIT DE 1971 À 2010, LE CEP A CONQUIS 117 TITRES NATIONAUX DONT 7 FRANÇAIS.

2011 a été lancé par Yannis Croci qui remporte la médaille de bronze élite aux championnats suisses en salle au lancer du poids. Bien sûr la suite de la saison sera passionnante et il faudra suivre attentivement Jonathan Puemi qui pourrait bien remporter son premier titre élite sur 400m Haies. Nous pourrons aussi compter sur Robin Santoli et Yann Moulinier au lancer du marteau sans oublier les coureuses Tiffany Langel et Coralie Gibson. Nous espérons également que Marc Lauenstein continue sur sa lancée en course de montagne tout comme Géraldine Bach.